dimanche 11 décembre 2016

De quoi Lefebvre est-il le nom dans la jeune géographie critique française ?

Article publié dans la revue universitaire brésilienne de sociologie NORUS : Novos Rumos sociologicos, v. 4, n° 6, p.9-35 (2016). Universidade Federal de Pelotas (UFPel), Pelotas, Rio Grande do Sul, Brasil.

Dans le dossier thématique : L'actualité de Henri Lefebvre.

Accès en ligne à l'article : De quoi Lefebvre est-il le nom dans la jeune géographie critique française ?

Résumé :


Avant même la disparition d’Henri Lefebvre en 1991, les géographes français ont, à l’évidence, négligé délibérément ou méconnu l’intérêt de sa pensée spatiale. La préservation de son legs de “spatiologue” fut ensuite en France le fait de philosophes, de sociologues, d’urbanistes et de militants qui en furent les passeurs ou les précurseurs. Pourtant, aujourd’hui, une nouvelle génération de géographes le (re)découvre, pour une part à travers une réappropriation, elle-même critique, des travaux des écoles de géographie radicale étrangères, notamment américaine et brésilienne. Mais, d’autre part, le rattrapage accéléré du retard lefebvrien français en cours ouvre, au-delà de l’espace, de la ville et de l’urbain, des champs d’investigation inédits à une jeune géographie radicale française tournée vers les interpellations de son époque, dans une volonté affirmée de mobilisation citoyenne et d’émancipation populaire.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire