mercredi 30 septembre 2015

Climat investigation de Philippe Verdier

Les éditions Ring - "un éditeur différent" (France culture) - publient aujourd'hui 1er octobre un livre choc du chef du service et présentateur Météo de France Télévisions, Philippe Verdier. Il est le seul présentateur météo français à avoir couvert les Conférences des Nations unies COP en 2007, 2009 et 2010.

À deux mois de la 21ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), qui débutera le 30 novembre à Paris, il dévoile en toute liberté dans son livre les liens dangereux entre scientifiques, politiques, lobbies économiques, ONG environnementales et religions au sujet du climat.

P. Verdier montre pourquoi il n'y a plus guère de lien entre le climat et son immense résonance médiatique, en balayant nombre d'idées reçues. Dans les coulisses de la préparation de la conférence de la COP 21, ses enquêtes dénoncent la totale artificialisation du sujet.


On attendait avec impatience la publication de cet ouvrage qui détonne dans le concert politique, et maintenant religieux, des pro-GIEC, anti-CO2 et autres réchauffistes à l'approche de la COP21. Mais on imagine d'ici le tollé : courage à Philippe Verdier face au déchaînement qui s'annonce.

Quatrième de couverture 




Le texte du livre de Philippe Verdier est parsemé d'une cinquantaine "d'alertes". Elles accompagnent et scandent sa démonstration, évidemment argumentée par ailleurs. Une sélection :
  • #2 le fonctionnement même d'une conférence climatique la prédestine à son échec
  • #6 l'information climatique de référence est aujourd'hui complètement verrouillée par les gouvernements
  • #7 la montée des eaux ne menace que faiblement les côtes françaises. La responsabilité du réchauffement reste indéterminée.
  • #17 financées par des fonds publics, les personnalités du GIEC négocient leur présence auprès des entreprises
  • #20 la communication d'Obama incite Laurent Fabius à vouloir manipuler les présentateurs météo pour assurer sa promotion
  • #26 les Etats organisent l'information scientifique sur le climat. Ils la frelatent, la distordent l'amplifient ou l'atrophient à volonté.
  • #28 l'Afrique est devenue le continent le moins enclin à négocier sur le climat. Paris sera l'occasion de se venger et de s'émanciper.
  • #31 les climatologues ignorent comment le climat de la France se modifie. Les politiques d'adaptation prennent des orientations incertaines.
  • #34 le réchauffement climatique ne dispose d'aucun indicateur pertinent, populaire et permanent.
  • #43 les énergies renouvelables constituent une menace grave à notre sécurité énergétique.
  • #46 la gouvernance locale constitue une alternative solide aux Etats pour gérer la question du climat.
  • #47 en France, la pollution de l'air est beaucoup plus meurtrière et préoccupante que les catastrophes climatiques.
  • #50 le citoyen doit retrouver sa liberté de pensée et d'action sur les enjeux du climat.


Philippe Verdier, Climat investigation, Ed. RING, 280 pages 18€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire