samedi 11 juillet 2015

Service déchets en Loire et Sillon : un "bon bilan" dites-vous ?

Les responsables de la communauté de communes Loire et Sillon présentent volontiers, mais hors de toute contradiction, un bilan exagérément flatteur de leur gestion des déchets, relayé complaisamment par la presse (Presse Océan du 11 juillet : "Bon bilan du service déchets", voir ci-contre).

Cependant la qualité d'un bilan ne se mesure évidemment pas au haut niveau d'auto-satisfaction des élus en charge et des techniciens responsables de ce service.

Certes nous rebattent-ils les oreilles - ad nauseam - avec les consignes de tri sélectif, le compostage, le recyclage, et autres rabâchages / matraquages... En se glorifiant sans mesure de leur gestion soi-disant "vertueuse" du dossier, alors qu'elle est depuis plusieurs années, tout simplement calamiteuse. 

- Bizarre, d'abord, que les efforts poursuivis et bien réels des particuliers de réduction de leurs déchets (voir graphique ci-dessous), se traduisent néanmoins par une forte augmentation de leur facture. Les "petits gestes pour sauver la planète" ont, tout-de-même, leurs limites : s'il veut continuer à bénéficier d'un même niveau de service (levée hebdomadaire du bac à ordures), l'usager devrait se résigner jusqu'à un doublement de sa facture annuelle de redevance incitative. Gare que l'incitation tourne alors à la dissuasion, au découragement et à la colère.




- Étrange, ensuite, mais le Rapport 2014 de l'activité du service, sur lequel prétend s'appuyer un tel bilan unilatéralement "positif" ne parle à aucun moment des effets réels de la nouvelle tarification du ramassage des poubelles dans le cadre de la mise en place de la "Redevance incitative". Pas un mot, en effet, sur les conséquences pour les particuliers du passage de l'ancienne TEOM (taxe d'enlèvement des ordures ménagères) à la nouvelle RI (redevance incitative).

Toujours aucune précision sur la proportion réelle - et pas celle fantasmée des responsables - de ceux qui en conséquence payent pareil, moins ou plus. N'était-ce pourtant pas là l'occasion, publique, hors du cénacle à huis-clos des commissions et du bureau communautaires. Alors, chiche ! Donnez-nous enfin ces informations sensibles, pour l'instant soigneusement occultées. Si votre "bilan" est si "bon", pourquoi doit-il donc les cacher ? Et peut-on parler vraiment d'un "bon bilan" alors qu'il ignore pour les usagers jusqu'au doublement du montant de la facture payée avec une diminution de moitié du service rendu (présentation des bacs une fois par quinzaine).

- Curieux, enfin, au plan budgétaire : comment encore expliquer les hausses de facturation observées par tout un chacun en 2015, alors que les dépenses de fonctionnement et d'investissements ont baissés de 10% pour l'exercice 2014 par rapport à l'année précédente ?

C'est qu'ils négligent d'indiquer que depuis 2013, les investissements coûteux et pas toujours bien maîtrisés pour le passage de la TEOM à la RI ont été largement financés par les excédents générés par l'ancienne taxe dans les années passées. Elle n'avait donc pas que des défauts, contrairement à leurs affirmations d'alors. 

Les responsables, élus et techniciens, de Loire et Sillon doivent, sans plus tarder, des explications fiables et complètes, à ceux qui sont les cibles privilégiées et les otages de l'impéritie de leur gestion.

Pour un bilan complet et réel du service déchets de Loire et Sillon participez à la Communauté facebook : Redevance poubelles excessive en Loire et Sillon : https://www.facebook.com/riccls
"Pour ma part, pour être précis, en 2014, je payais 135 € de TOM / an (taxe d'ordures ménagères, figurant sur l'avis..."
Posted on facebook by Jean-Yves Martin on dimanche 12 juillet 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire