lundi 8 juin 2015

"Éloge du bistrot parisien" Marc Augé

Marc Augé, ancien président de l’École des hautes études en sciences sociales, est l’un des grands anthropologues contemporains. Après des travaux savants consacrés à l’Afrique et des ouvrages d’analyse théorique, il se consacre à l’observation de notre environnement le plus familier, et ici aux bistrots parisiens.

Paris sans ses bistrots ne serait plus Paris. La ville change pourtant, et les bistrots aussi, quand ils ne disparaissent pas. Promeneur invétéré et attentif, l’auteur convoque ses souvenirs proches ou lointains, mais résiste aux tentations de la nostalgie. Il explore le théâtre du bistrot parisien et observe ses différents acteurs – garçons de café, serveuses, clients… ‒ pour tenter de cerner ce qui se joue vraiment, autour du zinc, sur les scènes actuelles de la vie quotidienne.

Il y évoque d’abord ses souvenirs de jeunesse, avec son "cabotage" entre quartiers parisiens, puis les annexes de ses séminaires académiques. S’interrogeant sur l’espace-temps du bistrot, il y repère à la fois "le conventionnel, le mouvement et le rituel". Illustrant son propos par les cafés parisiens, on y croise, entre autres, Aragon et "sa rage des lieux", Sartre et Maigret, l’habitué des lieux selon Simenon.

Avec son livre, et à travers littérature et films convoqués pour sa démonstration, on comprend finalement mieux « qu’un peuple qui (…) ne répugne pas aux discussions sans fin à la terrasse des cafés est un peuple romanesque, qui ne vit pas à reculons, mais se veut toujours en attente des lendemains ». Bien que le sujet de son livre soit essentiellement parisien, on ne peut oublier qu’il n’est pas de bistrot, et leur anthropologie, que de Paris. Un café de Savenay s'appelle "Le Bistrot" !

Ed. Payot, 2015, 112 p., 15 €

Lire également sur ce blog :
Éloge de la bicyclette http://jym44.blogspot.fr/2010/09/le-velo-mythe-utopie-et-realites.html
- Les nouvelles peurs http://jym44.blogspot.fr/2013/02/quel-au-dela-pour-nos-peurs-actuelles.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire