lundi 12 mai 2014

Le "3ème tour intercommunal" dans les agglomérations selon l'AdCF

En vue de la 10ème édition de la journée des présidents d'agglomération qu'elle organisera le lundi 16 juin à l'Assemblée nationale, l'Assemblée des communautés de France (AdCF) a procédé à l'analyse exhaustive des résultats des élections des présidents des 242 intercommunalités de statut urbain (communautés d'agglomération, urbaines et métropole) qui se déroulaient jusqu'au vendredi 2 mai. Ces « agglomérations » regroupent 35 millions d'habitants soit 53% de la population française.
Tout donne à penser que ces conclusions valables ici pour les seules agglomérations, se vérifieraient encore plus à l'échelle des communautés de communes elles-mêmes.

UNE AGGLOMERATION SUR DEUX A CHANGE DE PRESIDENT

Plus d'une agglomération sur deux a changé de président (51%). Dans près d un quart des agglomérations (23%), ceci se traduit par un changement de sensibilité politique de la présidence, très majoritairement de la gauche vers la droite.
Les élus issus des formations politiques de l'opposition nationale (UMP, UDI, MoDem, divers droite) sont
désormais majoritaires (62,8%) parmi les présidents d'agglomération. Le rapport était inverse lors du précédent mandat. La gauche préserve en revanche un léger avantage au sein des futures métropoles.

70% DES PRESIDENTS SONT MAIRES OU ELUS DE LA VILLE CENTRE (OU PRINCIPALE)

Les président(e)s d'agglomération sont pour plus de la moitié d'entre eux (52%) les maires de la ville centre (ou principale). 18% sont adjoints ou conseillers municipaux de la ville centre (ou principale). 30% sont maires ou élus d'une autre commune de l'agglomération.

DES EXECUTIFS ENCORE TRES MAJORITAIREMENT PLURALISTES

La très grande majorité des exécutifs communautaires (vice-présidents) continue d'être marquée par une recherche d'équilibres territoriaux et se traduit par des vice-présidences attribuées à des élu(e)s de sensibilités différentes.
La féminisation des exécutifs communautaires demeure encore faible. Seulement 6% des agglomérations sont
présidées par une femme (15 sur 242 agglomérations).

Lire le communiqué de l'AdCF
Source :  ANECR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire