dimanche 16 février 2014

"La gauche radicale et ses tabous" d'Aurélien Bernier

Ou : pourquoi le Front de Gauche échoue-t-il face au Front national ?

Qui est Aurélien Bernier ?

Né le 15 juin 1974 à Orléans, Aurélien Bernier est un ancien dirigeant de l'association Attac France.

Collaborateur au Monde Diplomatique, il signe son premier livre en 2008 chez Mille et une nuits : Le climat otage de la finance, qui décrit et dénonce le marché du carbone et la spéculation sur l'environnement.

Par la suite, il écrit plusieurs essais sur les politiques environnementales (Ne soyons pas des écologistes benêts en 2010, Comment la mondialisation a tué l'écologie en 2012) et sur les questions européennes (Désobéissons à l'Union européenne! en 2011).

En parallèle, il participe à des recueils de nouvelles d'anticipation (Transgénial, Les Mondes d'après).
Clairement positionné à gauche, il défend, comme Jacques Sapir ou Frédéric Lordon, l'idée de démondialisation.

Lire ici sur ses précédents livres :
- "Ne soyons pas des écologistes benêts" (2010)
- "Désobéissons à l'Union européenne" (2011)

Présentation du livre par l'éditeur

Le constat est douloureux, mais irréfutable: malgré le succès de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012, le Front national réussit bien mieux que le Front de gauche à capter le mécontentement populaire. Comme dans la plupart des pays d'Europe, la crise du capitalisme profite moins à la gauche "radicale" qu'à une mouvance nationaliste favorable au capitalisme ! Tel est le paradoxe analysé dans ce livre. Paralysé par la peur de dire "la même chose que Le Pen", le Front de gauche s'enferme dans trois contradictions. Il veut restaurer la souveraineté populaire mais ne défend plus la Nation, seul espace possible pour une réelle démocratie. Il lutte pour une "autre Europe", sociale et solidaire, mais n'assume pas la nécessaire rupture avec l'ordre juridique et monétaire européen. Il est anticapitaliste mais renonce au protectionnisme contre le libre échange mondialisé qui brise toutes les résistances. Souveraineté nationale, désobéissance européenne et protectionnisme: tels sont les trois sujets tabous dont la gauche radicale doit se ressaisir, au lieu de les abandonner au Front national qui a beau jeu de se présenter comme le seul protecteur du peuple français face à la pression des marchés et à l'Europe ultralibérale.

(Quatrième de couverture)

Une chronique sur LCP ("Politique bouquin" du 7 janvier 2014)



Débat

- Lire la critique du livre par Jacques Sapir
- Et la réponse d'Aurélien Bernier

Aurélien Bernier, "La gauche radicale et ses tabous, pourquoi le Front de gauche échoue face au Front national ?", Ed. Seuil, 2014, 174 p., 17 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire