jeudi 5 décembre 2013

"Les deux âmes de l'écologie" : une critique du développement durable

Je regrette beaucoup de ne pas avoir repéré et lu plus tôt ce livre publié en 2008.  Aujourd'hui il nous aide toujours à mieux comprendre les différences mais aussi les points communs entre le développement durable et l'écologie politique, car l'unanimisme orchestré sur le sujet masque en fait une grande confusion. L'auteur retrace l'historique de l'un et de l'autre et nous aide à comprendre leurs différences fondamentales. Cet ouvrage fonde ainsi une critique étayée du développement durable, afin de lui substituer une approche plus cohérente, humaine réellement soutenable et non exclusivement économique et technocratique.

Toutes les forces sociales et politiques prétendent vouloir mettre en œuvre les principes du développement durable. Mais le développement durable est une doctrine politique qui développe une conception technocratique de l'écologie et qui porte la possibilité d'une confiscation du pouvoir par les experts. Cet ouvrage dégage la possibilité d'une "écologie par en bas", faite d'autonomie, de transformation radicale, de critique de la technique et, surtout, de démocratie.

Romain Felli est géographe et politologue. Il enseigne l'histoire de idées politiques à l'Université de Lausanne.

Le développement durable est devenu l'horizon de l'écologie. Toutes les forces sociales et politiques, dans une belle unanimité, s'y reconnaissent et prétendent vouloir mettre en œuvre ses principes. Mais le développement durable est aussi une doctrine politique, qui nie la possibilité d'une transformation radicale, se repose sur le pouvoir de l’État, développe une conception technocratique de l'écologie et qui porte la possibilité d'une confiscation du pouvoir par les experts. Pourtant, il existait au moins une autre manière de mener le combat pour l'environnement.

Cet ouvrage essaie de dégager, au-delà de l'hégémonie de « l'écologie par en haut » (incarnée aujourd'hui par le développement durable), la possibilité d'une « écologie par en bas ». Cette dernière, écologie politique, oppose au développement durable les valeurs d'autonomie, de transformation radicale, de critique de la technique et, surtout, de démocratie. C'est de l'opposition entre les deux "âmes" de l'écologie que traite ce texte d'intervention.

 Tableau récapitulatif de synthèse


NB : Date de publication du livre 28 mai 2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire