vendredi 19 avril 2013

Sur le raccordement du parc éolien de Saint-Nazaire au réseau RTE


Pour lire mon commentaire à ce propos sur le forum du débat public

Ce que j'ai réellement dit à la réunion publique du 9 avril à la Chapelle Launay  - et dont le verbatim intégral a été retranscrit par la commission publique d'enquête - tient essentiellement en trois points :
- Premièrement, il y a un paradoxe à imposer des contraintes environnementales les plus complètes (Loi littoral, ZNIEF, etc...) à une commune comme la notre - ni plus ni moins qu'au bassin du Brivet ou à la Brière - et de les oublier aussitôt lorsqu'il s'agit d'implanter un équipement ou de situer un aménagement d’intérêt général tel que ZID - zone d’intérêt départemental devenue "Escospace" pour le conseil général (50 ha) - "virgule ferroviaire" pour RFF ou "Triangle de Savenay", pour le schéma logistique du Pôle métropolitain, alors que le SCOT exige, par ailleurs, la sauvegarde de zones agricoles pérennes.
- Ensuite, j'ai simplement souhaité que le périmètre d'étude soit élargi jusqu'à Pont-château, afin que l'hypothèse de l'utilisation de l'ancienne voie ferrée soit examinée pour le cheminement du câble de raccordement.  Il est d'ailleurs plaisant de se voir reprocher par M. Rémy Klein un positionnement "pas dans mon jardin", alors qu'on ne voit guère ce qu'il a lui-même fait d'autre en faisant un lobbying apparemment efficace contre toute extension de cette zone d'étude.
- Enfin, même si on me pressait, ce soir là, de conclure mon propos, j'ai tenu néanmoins à dire que si, par hypothèse, c'était finalement un site communal ou voisin qui était retenu pour le raccordement du parc éolien au réseau  RTE à l'issue de l’enquête et de l’étude, il serait légitime, selon moi, qu'une telle implantation soit alors accompagnée de mesures compensatoires significatives.

Jean-Yves Martin
Maire adjoint à la Chapelle Launay (... où je suis élu, donc je réside ! )

_____________________________
Le mail  de M. Rémy Klein

Nous avons bien noté votre prise de position lors de la réunion du débat publique d'hier à la chapelle Launay,de vouloir faire transiter la nappe de câbles électriques par la voie ferrée désaffectée de Montoir à Pontchâteau, avec un raccordement à Pontchâteau, plutôt qu’à la Chapelle Launay où vous êtes résident ; je tiens à porter à votre connaissance que l'association de défense du Brivet s'est suffisamment battue pour ne plus recevoir aucune infrastructure lourde dans le Parc de Brière, et les marais de Donges qui sont classés Natura 2000 et ZNIEFF. C'est pourquoi nous sommes au regret de vous dire que nous ne pouvons vous suivre sur cette orientation. Nous considérons la voie désaffectée commune coulée verte à vocation "loisirs", et vous informons qu'elle est émaillée de villages. Nous regrettons que votre démarche s'assimile à "pas dans mon jardin, mais dans celui du voisin". Nous  informons par courrier le porteur de projet de notre prise de position; il est vrai que, pour nous, RTE est une vieille connaissance, même si les hommes ont changé.
Meilleures salutations et cordialement
R.KLEIN (association de défense du Brivet)
PS: pour info M. Martin est maire adjoint de la Chapelle Launay, et hier soir [mardi 9 avril] (réunion du débat public), il y avait présentation de l'aire d'étude pour le raccordement des câbles venant du Parc éolien dit de Guérande. L'aire d'étude, qui est loin d'être finalisée, prévoit un atterrage du côté de Saint-Nazaire, pour un raccordement au droit de la Chapelle Launay, sur les lignes THT Cordemais/Pontchâteau.
_______________________________________

L’article de Presse Océan (en date du 11 avril)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire