jeudi 6 décembre 2012

L'architecte brésilien Oscar Niemeyer est mort à 104 ans

Oscar Niemeyer est décédé mercredi à Rio de Janeiro à l'âge de 104 ans. L'architecte brésilien, disciple de Le Corbusier à ses débuts, avait révolutionné l'architecture moderne par ses créations inventives et futuristes, dont la ville de Brasilia est devenu un symbole.

Niemeyer, qui aurait eu 105 ans le 15 décembre, était hospitalisé depuis plus d'un mois en raisons de complications rénales et d'hémorragies intestinales. "Il a présenté une aggravation de son infection respiratoire qui a provoqué son décès", a annoncé l'hôpital Samaritano de Rio dans un communiqué.

Une veillée mortuaire doit être organisée à Brasilia jeudi après-midi dans le Palais du Planalto, siège du gouvernement fédéral, un bâtiment construit par Niemeyer. Le corps sera ensuite rapatrié à Rio pour les obsèques prévues vendredi.



Né le 15 décembre 1907 à Rio, Oscar Ribeiro de Almeida de Niemeyer Soares, a participé à la réalisation de plus de 600 oeuvres en 70 ans de carrière. Une vingtaine sont encore en cours de réalisation dans divers pays.

Brasilia

C'est en 1940 que Niemeyer fait la connaissance du futur président Juscelino Kubitschek, qui lui donnera la "joie" de construire ex-nihilo Brasilia, l'actuelle capitale du Brésil, avec l'urbaniste Lucio Costa et le paysagiste Roberto Burle Marx.

"On voulait faire des immeubles qui créent une certaine stupeur parce qu'ils étaient différents", avait déclaré ce pionnier de l'utilisation du béton. Inaugurée le 21 avril 1960, Brasilia lui a fait remporter d'innombrables prix, comme le prix Pritzker (le Nobel d'architecture) en 1988.

L'architecte brésilien a participé notamment à la conception du siège des Nations unies (1952), à New York, et a dessiné le Musée d'art contemporain de Niteroi (1996), près de Rio, célèbre pour sa forme de soucoupe volante.

Sensualité

En 1936 il avait fait la rencontre décisive du Franco-Suisse Le Corbusier, à Rio, dont il se disait le disciple. Oscar Niemeyer a ensuite évolué vers un style plus en rondeurs, inspiré disait-il par les courbes des Cariocas, des plages où elles prennent le soleil et des pains de sucre qui les entourent. Ses bâtiments tout en courbes lui ont valu d'être surnommé "l'architecte de la sensualité".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire