mardi 18 septembre 2012

"Savenay : jeune lycée, vieux murs" est paru



Le livre "Savenay Jeune lycée, vieux murs, de  l’ École normale au lycée Jacques Prévert 1912-2012", publié par l’AHLS (Association d’Histoire du Lycée de Savenay) - dont la parution a eu lieu le 6 octobre 2012, à l’occasion du centenaire de l’inauguration des bâtiments de l’ École normale de Savenay - est désormais en vente au prix de 24 €.

Une publication de 336 pages, au format A4. 

SOMMAIRE  
  • Préface : Alain Croix, professeur émérite des Universités
  • Livre I : De la première École normale à l’inauguration des Écoles (1868-1912) par Yannick Boucaud
  • Livre II : La vie normalienne à Savenay (1912-1988) par Odette Riallot Guibert et Paul Guibert
  • Livre III : L’Ecole primaire supérieure et le Collège moderne (1912-1959) par Yannick Boucaud, avec la coopération de Annick Brochard et de Odette et Paul Guibert
  • Livre IV : Le Lycée municipal mixte de Savenay (1959-1976) par Odette Riallot Guibert et Ronan Pérennès, avec la participation de Jean-Yves Martin
  • Livre V : Jeune lycée en quête d’identité (1976-2012) par Jean-Yves Martin et Ronan Pérennès
  • Bibliographie générale
  • Postface : Jean-Yves Nédélec, proviseur du Lycée Jacques Prévert de Savenay

QUATRIÈME DE COUVERTURE

La grande originalité de ce livre, ce qui en fait un livre essentiel, ce sont d’abord ses dernières pages, cette tentative si neuve et courageuse d’affronter l’histoire immédiate, ou quasi immédiate, d’un établissement scolaire “de base”, même pas dans une grande ville. De poser des questions neuves et pertinentes, celle, par exemple, du lycée comme un espace “vécu” […]
La démarche s’appuie sur une histoire plus longue. 1872, avec le réel départ de la première École normale, lot de consolation offert aux Savenaisiens bien marris d’avoir perdu quatre ans plus tôt leur sous-préfecture ? 1912, avec la création de l’École primaire supérieure, ancêtre direct du lycée Jacques Prévert ? 1959, avec la création du premier lycée municipal ? Peu importe à vrai dire, car l’image, la notoriété même de Savenay s’est longtemps construite sur cette fonction éducative essentielle et unique entre Nantes et Saint-Nazaire.
Histoire riche, aussi, parce qu’elle est le fruit d’une démarche associative dans la liberté de chacun. C’est cette leçon toute simple de démocratie qui donne leur sens aux histoires de François Texier, d’Alexandre Tanquerey ou de Jacques Bouvot, pour ne citer qu’eux, et à ces élèves normaliens qui “font le mur” comme ces lycéens qui manifestent en 2006 contre le “Contrat première embauche” : comme le rappellent très bien les auteurs dans leurs tout derniers mots, le lycée est une école de responsabilité et d’action.

 

Extrait de la préface d’Alain Croix,
Professeur émérite à l’Université de Rennes 2.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire