jeudi 1 mars 2012

Concours Europan 11 : site de Savenay

La 11e session d’Europan a recueilli 239 projets pour les six sites français de Clermont-Ferrand, Neuilly-sur-Marne, Reims, Savenay, Stains et Toulouse.

Il s’agissait pour les candidats de concevoir des processus urbains évolutifs, d’envisager la transformation d’un territoire complexe, plutôt que de réaliser un projet ficelé dans ses moindres détails.

Un jury présidé par Laurent Théry, directeur SAEM Euralille,  a sélectionné 18 projets : 5 lauréats, 7 mentionnés et 6 cités, sur les 34 reçus, qui se sont montrés sensibles à la géographie exceptionnelle du site, entre voies ferrées et espaces naturels et agricoles. Ils ont fait preuve d'une réelle économie de moyens pour améliorer le franchissement des voies et la centralité du futur quartier, et ils ont posé la question des limites de la ville.
Pour le site de Savenay 7 projets avaient été présélectionnés :

  • PERMACITY
  • LA VILLE COMPOSITE
  • MESURES LIGÉRIENNES
  • UN DIMANCHE A SAVENAY
  • PRÉ CARRÉ
  • SB/SH 
  •  DOCK LIFE
Finalement, à partir des critères suivants :
  • La proposition d'une identité de quartier appropriée aux échelles architecturales et urbaines de Savenay.
  • La prise en compte des enjeux d'intermodalités liés à la présence d'une gare à forte affluence.
  • Le franchissement du faisceau ferroviaire dans un objectif d'économie de moyens.
  • La préservation du bocage existant et le traitement de l'interface ville/nature
  •  L'articulation entre la ville centre et le nouveau quartier.
Trois projets ont été primés :

1 - Projet Lauréat : Mesures ligériennes
  • Lætitia LAFONT, architecte, 29 ans (France)
  • Thibault BARBIER, paysagiste, 27 ans (France)

Projet Mesures Ligériennes
Le projet est remarqué pour sa stratégie mêlant interventions éparses et économie de moyens.
Le Jury note avec intérêt ce travail en profondeur qui prend en charge l’ensemble des problématiques du site, avec notamment des interventions en centre ancien.
Le projet développe par ailleurs un travail assez fin autour de la gare et en accompagnement du franchissement piéton.
L’attention à la dimension paysagère est également relevée au travers d’une interprétation du parcellaire et des trames bocagères existantes.
Ces interventions éparses mais thématisées témoignent d’une volonté de développer Savenay à partir de plusieurs accroches et pas seulement à partir du nouveau quartier.

2 -  Projet Mentionné : SB\SH
  • Matthieu THUILLIER, architecte, 29 ans (France)
  • Lionel ROULLET, architecte, 26 ans (France)
Le projet SH\SB
 Le Jury note la pertinence de ce projet d’un point de vue stratégique et territorial. Si cette démarche semble discrète de prime abord, elle développe une certaine efficacité du travail linéaire à partir d’une optimisation des usages autour de la gare.
En proposant d’appuyer le développement du nouveau quartier à partir de la requalification d’un édifice existant du pôle gare, l’accroche du nouveau quartier semble assurée. La proposition présente également l’avantage de travailler sur une certaine poésie du faisceau ferré.
Le travail de passerelle qui s’étire assez en profondeur vers le centre ville témoigne d’une attention portée à l’accroche avec l’existant.
Toutefois la question de la densité du nouveau quartier est insuffisamment traitée et la proposition de matrice à bâtir semble moins convaincante.

3 - Projet  Mentionné : Dock Life
  • Xiang WANG, architecte, 31 ans (France)
  • Wenmu TIAN, architecte, 28 ans (Chine)
  • Avec Ran SHE, architecte, 28 ans (Chine)
  • Chengmei ZONG, architecte, 29 ans (Chine)
Le projet Dock Life
Le Jury note avec intérêt la constitution d’une « limite poreuse » en partie sud du site.
Cette bande joue le rôle d’interface entre nouveau quartier et bocage. Elle propose également une nouvelle offre d’usages pour les habitants de Savenay.
Si son dessin reste systématique et inabouti (notamment au regard de la topographie et des réseaux), cette bande propose une vraie gestion de la limite urbanisée du nouveau quartier.
Le jury relève également l’intérêt de cette proposition en termes de déambulation et d’accroche à l’existant. Le projet développe d’autre part une approche fine du caractère hydrologique du site.
Néanmoins, une réserve est émise sur la qualité des typologies de logement et leur rapport au paysage. Le même décalage d’échelle est relevé concernant le traitement du pôle gare, où la proposition est peu appropriée à l’échelle de Savenay.

Dans la presse locale


Ouest-France du 3 mars 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire