lundi 2 janvier 2012

Explosion numérique : quantité et qualité ?

La quantité des SMS ne cesse d'augmenter. Le nombre de ces brefs messages, estimé à environ 12 M. par minute en 2010, devrait atteindre 20 M./mn en 2013. La quantité des flux augmente très vite avec l'usage croissant des réseaux sociaux. À lui seul, Facebook compte 800 M. de membres et accueille 30 Mds de documents supplémentaires chaque mois. De plus, les "tweets", mes­sages courts (140 signes) envoyés à l'aide d'un mobile ou d'un PC, sont estimés à 140 M./jour. Les réseaux sociaux, qui s'adressent à une communauté "d'amis" ou de "suiveurs", arrosent bien plus de destinataires qu'un simple SMS. 


À chaque  nouvelle technologie, le nombre d'utilisateurs est décuplé et les données augmentent plus vite encore. Par exemple, un smartphone émet 10 fois plus de données qu'un simple téléphone portable. Les tablettes gagnent du terrain: elles échangent 10 fois plus d'informations qu'un smartphone. Ces développements s'accompagnent d'une quantité de courriels astronomique: elle est estimée à 294 Mds. par jour ! Les courriels, SMS, "tweets" et autres "posts" sur Facebook, expliquent l'explosion du nombre de données numériques qui circulent.
Cette croissance, prévoit le cabinet d'études IDC, devrait se poursuivre jusqu'en 2020 au rythme de 45% par an. Pour 2010, les quantités d'informations créées sont estimées à 1,2 "zettaoctet". Un "zettaoctet" c’est 1021, ou 10 suivi de 20 zéros ! Pour se représenter ces volumes attendus, ils correspondraient à une pile de CD entre la Terre et Mars, rangés en double épaisseur sur la moitié de la longueur !
Mais, la quantité estimée ne disant rien sur la qualité des contenus, est-il cependant si sûr que l’info et la culture trouvent véritablement leur compte dans une telle explosion des flux numériques ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire