jeudi 10 mai 2012

Pôle d'échanges multimodal et "virgule ferroviaire" de Savenay

Le protocole d'accord sur le Pôle d'échanges multimodal (PME) de la gare de Savenay était à l'ordre du jour du dernier conseil communautaire de Loire et Sillon à Lavau-sur-Loire. Il a fait l'objet d'un court débat (... bien moins long que celui sur la subvention exceptionnelle au Club de Boxe de Campbon. Voir les extraits de presse ci-dessous).

Or s'il est vrai que la SNCF et RFF "chargent la barque" pour les finances locales sur ce projet de PEM - alors qu'il s'agit d'améliorer le transport public ferroviaire pour les passagers locaux - ils sont nettement plus discrets quant à leur projet de "virgule de Savenay", qu'ils financeront soyons en sûrs sans barguigner. Alors qu'il s'agit d'un projet d'infrastructure qui bénéficiera surtout aux opérateurs privés du fret ferroviaire. N'est-ce pas là un argument à faire peser dès à présent dans la balance ?


Il y a une explication à ces comportements de RFF et de la SNCF. Elle est donnée par Rémy Ailleret - responsable de l’urbanisme et de l’aménagement de la ville de Montpellier - dans son livre récent ; « Le choix de la ville, l’urbanisme au service d’une ville partagée et créative » (L’Harmattan, 2012, p.42). 

« Le choix de la ville doit être partagé par tous les acteurs publics et soutenu par tous ceux qui en bénéficient au-delà de leurs stricts intérêts financiers à court terme. L’attitude presque mercantile de RFF, de la SNCF ou de beaucoup de ministères dans la cession de leurs fonciers, y compris lorsqu’il s’agit de friches dont la résorption relève de l’intérêt général, est un contre-exemple patent. Les difficultés financières de RFF ou de la SNCF sont incontestables et la logique d’une valorisation financière maximale compréhensible. Il est pourtant paradoxal pour ces deux établissements de bénéficier de prérogatives publiques importantes, comme certaines règles de reconstitution à neuf à la charge des acquéreurs d’équipements ferroviaires ou de bureaux, et d’imposer des prix dignes de spéculateurs sans complexes ». 

C’est dit !


Dans la presse
Presse Océan du 12 mai 2012

Ouest-France du 12 mai 2012

Cette "virgule de Savenay", on en parle depuis au moins 2010 ! D'une longueur de 3 km, avec une courbe de 500 m de rayon, elle se situerait moins à Savenay qu'à la Chapelle-Launay et Prinquiau.
Certes le "barreau routier" RN171-RN165 du schéma départemental a-t-il été abandonné. Mais, en attendant, les camions en transit traversent le bourg de la Chapelle-Launay, où leur circulation est, en principe, interdite au-delà de 3,5 T.).
Mais la "ZID" ("zone d'intérêt départemental", 150 ha. d'étude pour 40 h. d'activités), rebaptisée opportunément "écospace" (mot valise  : écologie + espace, ou : économie + espace ?) reste, elle, d'actualité, même lointaine. La relation entre la "ZID" et la "virgule ferroviaire" est cependant évidente.

Extraits de l'avis régional sur le SNIT


Le 12 juillet 2010, l’avant-projet du Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT) a été rendu public par le Ministère de l’ Écologie. Ce document est conçu comme un document stratégique qui fixe les orientations de l’ État en matière d’infrastructures de transport.
Cette stratégie repose sur quatre axes :
1. Optimiser le système de transport existant pour limiter la création de nouvelles infrastructures ;
2. Améliorer les performances du système de transport dans la desserte des territoires ;
3. Améliorer les performances énergétiques du système de transport ;
4. Réduire l’empreinte environnementale des infrastructures et équipements de transport.

Carte annexée (voir le n°6 de la légende)
Cliquez sur l'image pour l’agrandir

Suite :

Concernant les infrastructures ferroviaires, le Conseil régional des Pays de la Loire s'est prononcé le 13 décembre 2010, dans son avis sur le Schéma National  des  Infrastructures  de  Transport (SNIT), pour une structuration du Grand Port maritime de Nantes St-Nazaire comme un outil de développement du territoire ligérien et du Grand Ouest avec :
- la reconnaissance de la place du Grand Port Maritime de Nantes - Saint-Nazaire, port multi-produits, dans sa vocation de port européen de conteneurs, conformément aux orientations du Projet Stratégique approuvé par le Conseil de Surveillance du GPM en juin 2009, en y intégrant la modernisation de ses accès ferroviaires tels que mentionnés (axe St-Nazaire –Nantes - Lyon et virgule de Savenay) ;
- la réalisation d’une virgule à Savenay, permettant une amélioration de la desserte ferroviaire du Grand Port Maritime de Nantes - Saint-Nazaire vers la Bretagne Sud et la région parisienne, par utilisation de la voie libérée par la LGV atlantique, et pour ne pas saturer davantage la ligne Nantes-Angers-Paris ;
- la prise en compte des autoroutes maritimes vers l’Espagne en tant qu’infrastructure connectée aux dessertes et autoroutes ferroviaires et routières.
- dans une perspective au-delà de 2020, la mise à l'étude de l’amélioration de l'accessibilité des agglomérations de Nantes, Angers et Le Mans avec la région parisienne et les régions bordelaise et lyonnaise en intégrant une vision globale qui permettra d’alimenter les réflexions sur l’ensemble des différentes hypothèses et fuseaux possibles d’infrastructure pour déterminer ainsi le projet socioéconomique et financier le plus performant. Ces réflexions devront conforter l’offre ferroviaire sur Angers.


La carte ci-dessus, figurant en annexe de cet avis, présente les différentes propositions ferroviaires.

Source : "Avis de la Région sur l’avant-projet de Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT)", 13 décembre 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire