samedi 6 novembre 2010

Brésil : Pour Dilma Rousseff le MST (Mouvement des Sans-terre) n’est pas un "cas policier"

La présidente élue, a dit qu’elle ne traiterait pas le Mouvement des Sans-terre (MST) comme un « cas policier ». Au cours d’une conversation avec des journalistes à  Brasília elle a également accroché ses adversaires en faisant référence au « massacre de Carajás, en 1996, au cours duquel 19 militants du MST ont été tués à Eldorado dos Carajás par des troupes de la Police Militaire (PM du gouvernement de l’ État du Pará, à époque sous administration du PSDB, parti de son adversaire Serra. « Je ne laisserai aucune marge pour un nouvel Eldorado dos Carajás », a-t-elle affirmé. Cependant, « je ne tolérerai pas les illégalités, ni les invasions de bâtiments publics ou de propriétés productives ».
Dans l’entrevue, Dilma Roussef a évité de commenter l’adoption d’un indice de productivité, se limitant à dire que le président  Luiz Inácio Lula da Silva a demandé à l’EMBRAPA (Empresa Brasileira de Pesquisa Agropecuária) une étude technique à  ce sujet. « Je l’évaluerai » a-t-elle indiqué.
Elle a également affirmé que le pays avait suffisamment de terres pour faire une réforme agraire et a souligné qu’elle voulait maintenir et renforcer les actions de l’actuel gouvernement pour conforter la situation des petits agriculteurs et des bénéficiaires d’installations rurales (« assentados »). « Il est fondamental de leur garantir un revenu monétaire. Nous devons faire une révolution dans les campagnes en transformant les installés en propriétaires, a-t-elle dit, en ajoutant : « pour résoudre le problème des Sans-terre il est nécessaire de créer des millions de petits propriétaires ».
La présidente élue a souligné l’importance de l’agriculture familiale pour la production alimentaire et dit « qu’il est nécessaire que le tissu social dans le secteur rural soit toujours plus démocratique ». Mais, pour cela, « le petit producteur doit avoir un revenu et percevoir l’amélioration qu’on lui doit » a-t-elle ajouté.
Traduction J-Y Martin

_______________________________________________

Brésil : carte des votes au second tour du 31 octobre 2010 par "municipes" (ou communes)

- Carte "normale", selon les superficies :



- Carte par "anamorphose", selon le nombre d'électeurs :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire