samedi 16 août 2008

Médias sous influence ?


Les médias ont aujourd’hui perdu la confiance du public. Pourquoi et comment ? P.Eveno, historien des médias à Paris I – Sorbonne, avance ses réponses.
Son livre se lit certes d’une seule traite, mais il agace aussi souvent qu’il intéresse. Il s’agirait de « faire comprendre, qu’en dépit des poncifs et des idées reçues, les médias sont bien incapables de manipuler l’opinion ».
Il ne nie  pas qu’influence politique, influence économique, influence de la publicité existent. Mais ses références répétées aux siècles passés, visent à distiller l’idée qu’il n’y aurait cependant rien là de bien nouveau sous le soleil.
Son analyse repose en fait sur le modèle libéral de la presse, et par extension des médias, où  le citoyen devrait céder le pas au consommateur : « Accepter la démocratie, c’est également accepter le peuple, même s’il n’est pas toujours aussi distingué qu’on le voudrait ; accepter l’économie de marché, c’est également accepter le consommateur, même s’il n’est pas toujours aussi élégant qu’on le souhaiterait ».
La "question" étant dès lors "ailleurs", il rappelle in fine cette évidence qu’on « ne peut pas tout dire en France, parce qu’il faut se conformer à un discours politiquement correct  tacite». Pour déboucher sur le constat du « malaise chez les journalistes », de « la faiblesse de leur formation », de leur « nonchalance dans le travail fourni », sans parler des « journalistes qui n’en sont pas » (les blogueurs!).
l’issue se trouverait plutôt dans un meilleur « exercice du métier de journaliste » s’appuyant sur la « reconnaissance  du droit du public à l’information ».
A lire, mais tout esprit critique déployé.
P.Eveno : Les médias sont-ils sous influence ?, Ed. Larousse, Coll. « A dire vrai », 2008, 128 p., 11 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire